FAQs

Vous êtes ...

Face à la révolution Internet et la dématérialisation des documents, les bibliothèques doivent évoluer afin d’offrir de nouveaux services à leurs usagers. L’information via Internet circule de manière beaucoup plus libre, et chacun peut accéder à une quantité infinie de données, réagir ou encore en proposer de nouvelles.

 Un Atelier de Fabrication Numérique est un espace de création où des machines à commande numérique sont mises à disposition afin de permettre à tout un chacun de créer. Le travail en équipe et l’apprentissage par les pairs y est favorisé. C’est également un vecteur de lien social, conçu de manière à ce que les personnes s’y sentent bien. Dans la plupart des cas, les porteurs de projets innovants qui travaillent dans des Atelier communiquent autour de leurs projets et leurs résultats. Ainsi, chaque projet devient une ressource pour les projets suivants, ce qui permet la création d’une base de connaissance riche et en constante évolution. L’activité d’un Atelier génère donc de nouveaux savoirs et de nouvelles informations qu’il va falloir gérer.

 Créer un Atelier au sein ou à proximité de votre bibliothèque revient à l’adapter en un lieu où de nouveaux savoirs s’échangent dans un but d’enrichissement mutuel et de création. Les nombreux livres, CD, DVD ou autres médias dont vous disposez à l’heure actuelle représentent une ressource particulièrement intéressante pour les utilisateurs de FabLabs. Ils permettent de gagner en expertise ou encore de trouver de nouvelles idées.

 Une bibliothèque et un Atelier sont des « tiers-lieux », c’est-à-dire des espaces clairement définis hors du foyer et du lieu de travail, dans lequel les personnes peuvent travailler et interagir. Ces tiers lieux doivent permettre, en favorisant le lien social, d’accéder à l’information, à la culture et, pourquoi pas, à la création d’objet via l’utilisation d’outils numériques.

 Créer un Atelier dans ou à proximité immédiate de votre bibliothèque peut se faire dans le prolongement de vos activités liées au numérique que vous avez déjà parfaitement intégrées. Nous vous proposons nos compétences pour mener à bien un tel projet.

Oui bien sûr, que ce soit dans la définition préalable de votre projet voire de sa promotion auprès des collectivités, nous pouvons vous accompagner. Nous disposons déjà d’une expérience importante dans la création de d’Ateliers de Fabrication Numérique auprès d’organismes publiques et nous pourrons donc vous aider à convaincre de manière à mobiliser les ressources dont vous aurez besoin.

Oui. Une fois votre stratégie de développement et vos besoins associés clairement définis, nous pourront vous accompagner dans la recherche de financements et de subventions.

Entre le premier contact et le lancement effectif de l’Atelier, nous estimons que le délai moyen de mise en place sera compris entre six mois et un an. Ce délai est notamment fonction de vos moyens humains, matériels et financiers mobilisables.

Oui, c’est tout à fait possible. Les entreprises ont besoin d’innover pour se développer, et votre Atelier de Fabrication Numérique leur permettra de développer leur créativité et de concevoir de nouveaux produits. Elles représenteront une source de revenus non négligeable vous permettant d’investir dans de nouveaux équipements et d’assurer l’avenir de votre structure. Notez tout de même que la plupart des entreprises qui travailleront dans votre Atelier souhaiteront maintenir une certaine confidentialité autour de leurs projets. Vous devrez donc l’assurer, notamment par l’intermédiaire de plages horaires dédiées. Notre entreprise, de par son expérience auprès de PME et PMI, serait en mesure de vous assister de manière à attirer des entreprises dans votre Atelier.

Le principe directeur d’un Atelier est la mise en relation des personnes, de leurs projets et de leurs compétences pour permettre l’émergence de nouvelles idées et leur concrétisation, quel que soit leur âge, leur activité ou leur catégorie socioprofessionnelle. Une association est par essence un vecteur de lien social. C’est donc une structure toute indiquée pour créer un Atelier. Il n’est pas nécessaire de voir tout de suite les choses en grand : Vous pouvez démarrer avec peu de moyens et vous développer progressivement à mesure que l’association gagne en notoriété et que de nouveaux adhérents la rejoignent.

Dans un premier temps, si vos moyens sont limités, vous pouvez commencer par rassembler le matériel dont disposent vos adhérents, et qu’ils acceptent de prêter ou de donner à votre association. Certains matériels semblent indispensables à un Atelier, comme une imprimante 3D ou une découpeuse laser par exemple, mais ils tendent à se démocratiser, notamment en raison des efforts des Ateliers existants. Vous aurez d’ailleurs tout intérêt à rejoindre la communauté que forme ces Ateliers afin de contribuer à son développement.Pour les logiciels nécessaires à l’utilisation des machines, de nombreux outils OpenSource sont disponibles et vous permettront de créer vos premières pièces.
Par la suite, avec le développement de votre Atelier, vous pourrez diversifier votre offre de matériels et de logiciels, en investissant dans des outils semi-professionnels à professionnels.Nous sommes en mesure de vous aider à définir vos plans de développement et de communication et d’en déduire les moyens humains, matériels et financiers nécessaires à la croissance de votre Atelier de Fabrication Numérique associatif et à l’augmentation du nombre de ses adhérents.

Oui. Une fois votre stratégie clairement définie nous pourrons vous aider à mobiliser les financements nécessaires à sa mise en œuvre, que ce soit par le biais de subventions ou du mécénat.

Oui. Les subventions et les frais d’adhésion ne suffiront pas forcément au bon développement de votre Atelier de Fabrication Numérique. Plus votre stratégie sera ambitieuse et plus il vous faudra trouver des sources de revenus complémentaires, comme notamment l’ouverture de votre Atelier aux entreprises, l’organisation d’événements ou encore la formation. Nous sommes en mesure de vous aider à clarifier vos besoins et le plan d’action qui en découle.
Plus spécifiquement, pour que la formation puisse être valorisée, il sera certainement nécessaire que votre association devienne un organisme de formation certifié selon une procédure administrative que nous maîtrisons.

Oui bien sûr. De nombreux paramètres sont à prendre en compte dans la rédaction ou la modification de vos statuts, et notamment en ce qui concerne le mode de gérance, les frais d’adhésion, la propriété des matériels ou encore les éventuels salariés de votre association. Nous sommes en mesure de vous accompagner de manière à ce que ce document soit pleinement adapté à votre plan de développement de votre FabLab.

Innover est devenu une nécessité si vous souhaitez développer votre entreprise ou simplement maintenir votre avantage concurrentiel. Un FabLab constitue un puissant outil de développement de projets innovants. Il favorise d’une part l’émergence de nouvelles idées en mettant en relation vos employés et d’autre part leur concrétisation en donnant accès à des machines performantes de prototypage rapide. Par ailleurs, il vous offre la possibilité de fédérer vos employés autour de nouveaux projets, quels que soient leurs compétences ou leurs niveaux hiérarchiques.

Oui, d’autres solutions existent comme par exemple :

  • créer un FabLab dans l’entreprise ou à l’extérieur en y associant par exemple des clients, des fournisseurs, voire d’autres entreprises dans une logique d’Open innovation.
  • utiliser, contre rémunération, un FabLab existant en utilisant les matériels et les compétences dont il dispose. Ce type de partenariat pouvant être propice à la formation externalisée à l’innovation par l’usage de votre personnel.

Pas forcément. Un FabLab est avant tout un espace de création et de conception. Il est possible que dans le cadre de votre activité, vous disposiez déjà d’un certain nombre d’outils et des machines spécialisées qui se révèleront utiles. Il faudra vérifier qu’elles seront réellement adaptées à la conception, et ce de manière performante.
Notez également qu’un outil inadapté ou manquant risquerait de nuire au bon fonctionnement de votre FabLab en empêchant la concrétisation rapide des nouvelles idées. Par ailleurs, plus votre FabLab va se développer et plus vous serez amené à utiliser d’autres matériaux, d’autres formes, d’autres procédés. Si votre FabLab pourra démarrer avec vos moyens actuels, acheter de nouvelles machines deviendra vite nécessaire.
Néanmoins, de nombreuses machines à commande numérique de moins en moins coûteuses sont à votre disposition et permettent de passer rapidement d’un dessin en 3D à une pièce fonctionnelle (200 € pour une imprimante 3D d’entrée de gamme).Nous pourrons vous accompagner afin de définir vos éventuels besoins en nouvelles machines, en fonction de vos moyens et de vos ambitions, à court et à plus long terme.

Vous aurez tout intérêt à donner accès à votre FabLab à un maximum d’employés. Chacun d’entre eux apporte ses compétences propres et son regard sur son outil de travail. Une idée nouvelle peut ainsi venir de n’importe qui. De plus, une multiplicité de regards sur un projet peut faire ressortir des améliorations, de nouvelles idées ou de nouveaux projets. Ce brassage doit être organisé en fonction de vos choix stratégiques, votre politique de confidentialité et votre système de management.

Vous l’aurez compris, mettre des outils à disposition ne suffit pas à faire de votre FabLab une réussite. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte :

  • La disponibilité des employés : Ils risquent de ne pas s’impliquer dans le FabLab s’ils ne peuvent pas dégager régulièrement du temps.
  • Le cadre : Votre FabLab doit être un espace ouvert et agréable pour favoriser les interactions entre les différents porteurs de projets.
  • L’animation : Chaque employé impliqué dans le FabLab apportera son expertise propre, et aura besoin de celle des autres pour mener à bien son projet. Pour favoriser les échanges et tirer parti de toutes ces compétences, un animateur vous sera très utile. Il aura également à charge d’accompagner vos salariés dans leurs discussions afin de favoriser l’émergence de nouvelles idées, et assurera ainsi un bon renouvellement des projets au sein de votre FabLab. Cet animateur pourra être l’un de vos salariés ou une personne spécialement embauchée.
  • La valorisation du travail : Pour que vos employés s’impliquent pleinement, il vous faudra réfléchir à la manière dont vous allez récompenser le travail fourni.

 Ces quelques principes devront être adaptés à votre cas précis. Nous vous aiderons à les mettre en œuvre de manière à ce que votre FabLab soit performant. Nous pourrons prendre en charge, si nécessaire, la formation des personnels intervenants dans le FabLab voire assurer directement ce rôle d’animateur.

Oui, bien sûr. Nos experts disposent d’une expérience reconnue dans la recherche de financements, et notamment dans le domaine de l’innovation. Certaines dépenses que vous engagerez pour votre FabLab ou vos projets innovants pourront faire l’objet d’aides et de subventions. Nous pourrons vous assister dans vos démarches.

Entre le premier contact et le lancement effectif du FabLab, nous estimons que le délai moyen de mise en place sera compris entre six mois et un an. Ce délai est notamment fonction de vos moyens humains, matériels et financiers, ainsi que de la recherche ou non de financements.

Une université est un terrain particulièrement favorable au développement de FabLabs. En effet, elle dispose déjà de locaux et d’un certain nombre de machines spécialisées lui permettant de rendre son FabLab unique. Les investissements seront donc nettement moins importants que s’il fallait le créer de toutes pièces.

De plus, une université est un carrefour entre ses élèves, ses chercheurs et les entreprises de son territoire. Chacun a son rôle à jouer dans le développement d’activités innovantes, et un FabLab pourra servir de catalyseur.

La définition de FabLab est assez large. C’est avant tout un lieu où l’on favorise le passage de l’idée à l’objet. Il vous est ainsi possible de créer un FabLab spécialisé dans vos domaines de compétences propres. Cela aura un impact sur les matériels, consommables et compétences dont vous aurez besoin. Nous pourrons vous assister dans la définition de vos objectifs ainsi que leur impact sur les moyens matériels, financiers et humains qui seront nécessaires à leur mise en œuvre.

C’est vous qui choisissez qui pourra accéder à votre FabLab :

  • L’ouvrir à vos chercheurs leur permettra de réaliser plus facilement des prototypes et ainsi accélérer leurs recherches.
  • L’ouvrir à vos élèves en fera un formidable outil de mise en œuvre de leur formation. Vous pourrez également favoriser leur créativité, voire développer leur fibre entrepreneuriale.
  • L’ouvrir aux entreprises vous permettra de favoriser le lien entre la recherche et sa mise en œuvre concrète. De plus, le FabLab pourra devenir une source de revenus complémentaires, par la location des locaux ou la mise en place de prestations de service en conception.

 Ce choix fait également appel à d’autres facteurs comme la gestion des accès, la sécurité des machines de conception ou le modèle économique. Nous disposons des outils nécessaires pour vous accompagner, dans le cadre d’une étude de faisabilité.

Il est vrai que les FabLabs sont généralement conçus pour être des espaces ouverts afin de favoriser les interactions et l’émulation entre les différents projets qui s’y développent. Il est cependant possible de mettre en place des créneaux réservés pour les projets confidentiels et de limiter l’accès à certains logiciels, matériels ou documents si nécessaire.

Entre le premier contact et l’inauguration, sauf circonstances ou volontés particulières, le délai moyen pour créer un FabLab est d’environ une année scolaire. Cela dépend du temps de prise en main par les décideurs ainsi que de la disponibilité de locaux et de moyens humains, matériels et financiers nécessaires à l’atteinte des objectifs fixés. Si la mobilisation de subventions est envisagée, nous pouvons également vous accompagner.

Oui, bien sûr, et même au-delà. Nos experts disposent d’une longue expérience, et notamment dans les domaines du financement de l’innovation. Elle leur a permis d’intervenir auprès de plus de 400 entreprises innovantes de toutes tailles et de tous secteurs d’activités, ce qui leur donne une bonne connaissance du tissu industriel à l’échelle national. Nous pourrons donc vous aider à trouver les leviers vous permettant d’intéresser rapidement les industriels, mais également à développer une communication pertinente qui leur est dédiée.

Un FabLab est propice :

  • au développement durable, au recyclage, à l’anti obsolescence programmée,
  • au développement de l’innovation sur son territoire,
  • à la création et l’amélioration du lien social,
  • à la créations d’entreprises innovantes, de Startups,
  • à la création d’emplois directs et indirects,
  • à la réinsertion,
  • à l’utilisation de locaux disponibles,
  • au rapprochement chercheurs et entreprises,
  • à la formation de nombreux publics au numérique, à la technologique.

Oui et non.

Nous considérons que le carburant de base d’un tel projet doit être la volonté et la détermination des fondateurs et de la communauté qui va se créer autour du projet.

Bien sur un FabLab rural dans un village de 300 habitants sera différent d’un FabLab d’une grande ville mais nous sommes persuadés que l’ambition doit prévaloir dans ce domaine, d’abord parce que nous sommes au début du phénomène, que son intérêt s’affirme chaque jour davantage et que la concurrence pour l’instant ne peut pas exister puisque le FabLab est nécessairement local.

Par définition un FabLab est un lieu ouvert ou tout (ou presque) est concevable. Outre ses activités traditionnelles de prototypage rapide et de création d’objets innovants, il peut s’intéresser à l’art, à la couture, à l’enseignement, aux activités touristiques, aux nouvelles formes de management etc.

Très peu de risques en l’occurrence, d’abord parce que le concept est très porteur et enthousiasmant, ensuite et surtout parce que chacun peut y trouver un intérêt évident et personne, de bonne volonté, ne peut sincèrement être contre.

Les engagements financiers restent raisonnables, les retombées ont toutes les chances d’être importantes que ce soit en termes de lien social, d’apports éducationnels, de création de richesses et d’emplois basées sur l’innovation, la notoriété, l’ouverture etc.

Oui, sans hésitation. L’étude de faisabilité produite nous donnera l’ensemble des préconisations à suivre pour réussir le projet et toutes les informations nécessaires à la conclusion d’un contrat gagnant-gagnant avec notre donneur d’ordre.

Les éléments contractuels resteront à négocier pour tenir compte de l’étendue des missions confiées.

Il existe juridiquement de très nombreuses possibilités. Au final la structure juridique porteuse du projet de FabLab peut être une association, une entreprise de droit privé (SARL, SAS, SCOP), une SEM ou la collectivité locale, soit directement soit dans le cadre d’un contrat de Délégation de Service Public.

Contrairement aux idées reçues, un FabLab coute relativement peu cher surtout si on tient compte des retombées économiques, sociales et financières qu’il est susceptible de générer.

Les plus petits FabLab peuvent démarrer, entre amis, pour quelques milliers d’euros, les plus gros en France, à Paris, ont nécessité des investissements de l’ordre de 1,5 millions d’euros. Le chiffre habituellement retenu en matière d’investissements est de 100 K€ échelonnés sur 3 ans.

Entre le premier contact et l’inauguration, sauf circonstances ou volontés particulières, le délai moyen pour créer un FabLab est d’une année.

La pleine réussite d’un tel projet nécessite le temps de la réflexion, l’appropriation du projet par les décideurs mais aussi par les futurs utilisateurs, une procédure administrative assez longue, la recherche et l’aménagement des locaux, le choix des investissements et l’obtention des financements adaptés.

Pour réussir son FabLab, il faut se poser de très nombreuses questions, analyser vos points forts et vos points faibles, bien prendre conscience de votre environnement, déterminer des objectifs stratégiques pertinents, calculer le coût des moyens à mettre en œuvre et surtout vérifier la cohérence financière du projet envisagé.

Cette approche nécessite de la méthode, des compétences spécifiques, de l’expérience de la rigueur et du temps.

L’étude de faisabilité, telle que nous la concevons, va permettre également de recenser et de mobiliser les compétences disponibles sur le territoire considéré au sens large. Engager officiellement une telle étude va nous permettre de communiquer sur le projet et de rencontrer les futurs partenaires et utilisateurs.

Au final, l’étude préalable doit conclure sur la faisabilité ou non de créer un FabLab et si oui, sous quelles conditions.